Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 01:15

Expédition en forêt Amazonienne : du mercredi 6 au vendredi 8 septembre 2006

Le 1er jour est consacré au trajet aller. Un bus nous emmène d’Iquitos à Nauta (traversant la forêt). Ce 1er trajet nous déçoit un peu. Nous pensions être au cœur de la forêt. En fait, il s’agit d’une route rapide goudronnée, et les à-côtés sont peuplés et aménagés…

  

Ensuite, nous prenons une pirogue de Nauta à Puerto Miguel ; tout petit village situé près de La Libertad sur le rio Ucayalli (fleuve source de l’Amazone). Nous logerons sur la terrasse d’une maison sur pilotis. Le 1er jour nous permet également de faire une balade dans la forêt afin d’apercevoir un paresseux, d’autres petits singes et une lagune avec des nénuphars géants (les nénuphars Victoria, les plus grandes fleurs du monde).

undefined
Village de Puerto Miguel

Pour le paresseux, le guide nous a proposé de le voir de plus près. Dans un premier temps, nous avons accepté, puis refusé quand on s’est aperçu qu’il voulait couper l’arbre !!! Apparemment, les autres personnes du village avaient l’air déçus. A priori, le guide et eux souhaitaient vraiment abattre l’arbre pour faire tomber le singe.

undefined
Ci-dessus un paresseux, ci-dessous des petits singes

undefined

Aujourd’hui, nous avons également la surprise de voir les énormes champs de riz… Nous ne pensions pas qu’ils le cultivaient en forêt.

undefined
Les nénuphars Victoria

Le 2e jour est consacré au trajet au campement dans la forêt et à la marche ! Tout d’abord, au réveil, nous découvrons une tarentule écrasée sous nos hamacs !! Nous partons ensuite au campement (environ 2 heures de canoë sur le rio Cumacebo). Ici, pas de Lodge avec douche, piscine… Les hamacs sont installés entre 2 arbres et ont une moustiquaire. Nous mangeons au feu de bois…

 

La balade en forêt sera vraiment une expérience inoubliable. Lito (notre guide) manie la machette pour nous frayer un passage au milieu de la végétation. Beaucoup de moustiques, d’énormes fourmilières (5 à 6 mètres de diamètre), de nombreux oiseaux et insectes différents sont sur notre route. Au total plus de 6 heures de balade, nous sommes allés assez loin.

undefined
Quelque part dans la Jungle...

A la nuit tombée, nous faisons une petite balade en canoë. De nuit, la forêt n’est pas la même. Cette nuit, la lune est pleine. La clarté de la nuit nous empêchera de partir « chasser » le caïman qui préfère rester caché. Lito pêchera avec sa machette 7-8 poissons que nous pourrons manger au feu de bois.

 

Cette nuit en forêt, nous dormirons assez bien, même si quelques moustiques ont du franchir la moustiquaire. Malgré les nombreux bruits de la nuit, nous trouvons facilement le sommeil.

undefined
Notre campement

Le lendemain nous quittons le campement pour rentrer à Iquitos. Auparavant, une balade nous permet d’atteindre une lagune (après avoir franchi des marais). Apparemment dans cette lagune nous pouvons trouver des caïmans et anacondas, mais nous ne verrons rien. Sur le trajet, nous croiserons à nouveaux des petits singes ainsi que de nombreux oiseaux et papillons (dont les magnifiques papillons bleus). Avant de rentrer au village, nous ferons une halte rafraîchissante : baignade dans le Cumacebo. La couleur est marron, mais l’eau est sûrement moins polluée que le Rhône !!!

 

Sur le trajet pour retourner à Nauta, nous avons l’occasion de nous arrêter là ou l’Ucayalli et le Marañon forment l’Amazone. C’est ici que nous avons pu voir les dauphins… roses !!! Eh oui, nous n’avons pas pris les plantes hallucinogènes de la jungle, ces animaux existent bien… Il s’agit de dauphin d’eau douce.

 

Cette excursion aura vraiment été géniale. Malgré les moustiques… On a eu la chance de ne pas être pendant la saison des pluies, quand il fait beaucoup plus chaud et humide. On regrette peut être de ne pas avoir vu plus d’animaux, mais ceux-ci se cachent à l’approche de l’homme.

undefined
Un papillon de la forêt

 

Iquitos – Yurimaguas : du vendredi 8 au lundi 11 septembre 2006

A peine arrivé de notre excursion en forêt, nous avons moins d’une heure pour rejoindre le port où part un bateau pour Yurimaguas. Nous réussissons à l’avoir. Et nous gagnons ainsi une journée (autrement nous aurions pris le bateau le lendemain). Donc, c’est parti pour 3 nouveaux jours de bateau. Ce mode de transport nous revient 2 à 3 fois moins cher que l’avion (en avion le trajet dure 45 minutes).

 

Tarapoto : Lundi 11 septembre 2006

Après 3 jours de bateau, nous arrivons ce matin à Yurimaguas. Pour nous l’objectif est de rejoindre au plus vite Chachapoyas pour aller aux ruines de Kuelap. Nous ne sommes qu’au début des surprises…  

Nous apprenons que le bus allant à Tarapoto est parti il y a une heure et que le prochain est … demain matin. Nous parvenons à dénicher une camionnette pas trop chère qui va pouvoir nous emmener. Afin d’économiser quelques soles (monnaie péruvienne), nous décidons de monter dans la petite benne à l’arrière, comme la majorité des gens. En plus du chargement, nous serons 14 et un cochon à nous entasser derrière !!!

La route est actuellement en travaux, il s’agit plutôt d’une piste. Comme il pleut pas mal, la route se transforme vite en véritable champ de boue. Ceci explique en partie la durée du trajet. 7 heures pour parcourir les 130 kilomètres !!!! 7 heures à être entassés, écrasés, debout, mouillés (malgré la bâche)…

Heureusement, les paysages traversés valent le coup d’œil.

Finalement aujourd’hui on dort à Tarapoto. On espérait aller beaucoup plus loin. On espère que demain on pourra enfin rejoindre Chachapoyas…



Etape précédente

Retour carte Pérou

Etape suivante

Partager cet article

Repost 0
Published by Adeline et Jerome - dans Pérou
commenter cet article

commentaires