Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 19:05

Cette semaine, nous avons l’occasion de travailler sur plusieurs projets : les garderies, le chantier de la construction de la garderie de Gaushi, l’aménagement extérieur du musée de Palacio Real, travail à la boulangerie…
 

Aujourd’hui, nous nous lançons dans les travaux d’espaces verts. Il s’agit d’aménager l’arrière du musée inauguré le week-end précédent à Palacio Real.
Nous manierons donc les pelles et pioches sous la pluie. A cinq, nous avons quand même bien avancé, mais à la fin de la journée, ce ne sera pas fini. Nous y retournerons donc plus tard, nous avons appris qu’ici en Equateur « rien ne presse ».
 
 
Aujourd’hui, nous avons décidé d’aller apprendre à faire du pain. Nous marchons donc durant une petite heure à travers les différentes communautés. Arrivés à Chancahuan, nous constatons avec stupeur que la boulangerie est fermée. Nous décidons donc de faire appeler la boulangère par le micro communautaire.
On apprend alors que la boulangère ne sera pas là avant 2 bonnes heures. C’est donc ses enfants (sa fille de 15 ans et son fils de 13 ans) qui commenceront à nous apprendre les secrets du pain Equatorien.
Au final, nous ferons donc près de 350 pains (qui ressemblent davantage à des croissants). En remerciement, la boulangère nous en donnera plusieurs que nous pourrons déguster. Nous les trouvons particulièrement bons. Peut être ne sommes nous pas impartiaux ???
L’expérience nous a réellement plu, et nous retournerons en refaire durant les 2 semaines et demi qu'il nous reste.
 
 
Aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir accompagner Guillaume et Ibtissème qui rédige une thèse d’anthropologie sur le thème des liens avec les montagnes.
Nous partons en compagnie du couple ainsi que de Pierre, directeur de l’IRD (Institut de développement pour la recherche- l’équivalent du CNRS en France), et de Tayta Rafael, un indigène connaissant très bien les communautés, à la rencontre de quelques lieux sacrés.
0670-pierres-noires.jpg
Les Pierres Noires (les Pierres Maléfiques : un des lieux sacrés)
Nous avons donc la chance de pouvoir admirer le Chimborazo (le plus haut sommet de l’Equateur : volcan de 6310 m) de très près et complètement dégagé des nuages. Cette matinée sera très intéressante pour nous. Nous en apprendrons beaucoup sur la culture indigène et les histoires des montagnes
0673-chimborazo.jpg
Le Chimborazo en arrière-plan.
Nous franchirons pour la première fois la barre des 4000 m, et durant notre périplesur les flancs du Chimborazo, nous rencontrerons un troupeau d’Alpagas.
0016-alpagas-bebe.jpg
Ci-dessus, 2 alpagas bébé, et ci-dessous le troupeau au pied du Chimborazo...
0018-alpagas-troupeau.jpg
L’après-midi, Adeline a accompagné Ibtissème et Guillaume à la rencontre du guérisseur du village. Intéressant mais les pouvoirs des potions sont à voir !!!
Magnifique journée !!!
 
 
Nous avons décidé d’aller visiter la prison de Riobamba. Marielle (une volontaire pour une mission de 2 ans dans les garderies) s’y est rendue plusieurs fois et nous propose de nous accompagner. Nathalie se joindra également à nous.
Après l’attente et la fouille obligatoire (nous évitons heureusement la fouille complète… heureusement !!), nous « visitons » Claudia. Les gardiens nous ont dits qu’une Européenne est incarcérée ici. Claudia est Autrichienne, elle est incarcérée depuis 5 ans. Apparemment, elle s’était fait arrêter avec 2,5 kg de cocaïne qui auraient été mis dans ses bagages à son insu (par son ex-mari).
Matinée assez incroyable !! En effet, après une discussion devant la cour de la prison, Claudia nous propose d’aller boire un café a l’intérieur du quartier homme. Elle nous emmène dans la cellule de son ami. Nous traversons donc la cour de la prison avec tous les détenus qui nous observent. Certains jouent au volley…
Nous entrons enfin dans le cœur de la prison. A notre grande surprise, nous nous retrouvons non pas á la cafeteria de la prison mais bien dans une cellule ! Nous nous installons dans la petite cellule de l’ami de Claudia. Nous sommes 6 dans ce petit espace. Il y a 2 lits superposés pour 3 personnes. Dans l’ensemble, les bâtiments sont assez propres. On nous propose un café, et le détenu va immédiatement en chercher dans la cellule voisine faisant office de tienda. Dans la cellule, il y a la télé, une chaîne hi-fi, un réchaud au gaz et un lavabo.
Après 2 heures et demi de conversation, nous quittons la prison pour rejoindre le centre de Riobamba.
Cette matinée nous laissera un incroyable souvenir. Aller au cœur de cette prison, et voir l’accueil qui nous a été fait… Les détenus étaient très sympas, mais bon, on n’a quand même pas envie d’y rester plus longtemps… Nous passerons également sur les problèmes internes, violence, prostitution et drogues que nous avons pu aborder librement avec nos 2 compagnons !. Apparemment Claudia a réellement été contente de notre visite. A part l’ambassade de son pays une fois par mois, elle n’a pas de visite. Elle nous a également confié qu’en tant qu’étrangère, elle était assez bien traitée.

Etape précédente

Retour carte Equateur

Etape suivante

Partager cet article

Repost 0
Published by Adeline et Jerome - dans Equateur
commenter cet article

commentaires